top of page

QUE DEVIENDRONT VOS RÉSEAUX SOCIAUX APRÈS VOTRE MORT ?



Vous vous êtes sans doute posé ces questions un jour : Que vont devenir mes comptes sur les réseaux sociaux après mon décès ? Vont-ils être supprimés automatiquement ? Dois-je anticiper cela avant de mourir ? Que vont devenir mes données personnelles ? Les pompes funèbres "Le Papillon" se sont intéressées à ce sujet pour vous livrer des informations et conseils importants. Focus.


Facebook, LinkedIn, Instagram, Twitter, Snapchat, TikTok… Toutes ces plateformes numériques que vous utilisez au quotidien ou ponctuellement détiennent des informations personnelles sur vous. Mais alors que deviennent ces données après votre disparition ? Qui peut s'occuper de supprimer tout cela une fois que vous ne serez plus de ce monde ?


Il faut savoir qu'en France, la loi pour une République numérique, appelée "loi Lemaire", promulguée en octobre 2016, rend obligatoire l’application par les réseaux sociaux des directives qui pourraient être laissées par l’internaute. Ce texte précise que "Chacun peut de son vivant exprimer ses volontés sur la conservation et la communication de ses données après son décès ou demander leur effacement".


Cependant, chaque réseau social détient ses propres règles sur le sujet. Et il est bon de les connaître avant de quitter ce monde car si personne dans votre entourage ne demande la suppression, alors votre profil continuera d’exister et d'apparaître. Cela peut être positif si vous voulez que vos proches gardent ce profil en votre souvenir, pour une "vie numérique éternelle", mais il peut également être négatif et douloureux au moment où Facebook, par exemple, demande à vos proches de vous souhaiter un joyeux anniversaire.


Sur Facebook

Facebook vous donne la possibilité de désigner de votre vivant un "contact légataire" qui pourra, après votre décès, rédiger une publication affichée sur votre profil, répondre aux demandes d'amis ainsi que changer votre photo de profil et couverture. Votre profil s'apparentera alors comme un "Mémorial" qui permettra à votre famille et vos amis de se recueillir et d'échanger. La mention "En souvenir de" sera alors affichée à côté de votre nom sur votre profil. Aujourd'hui, beaucoup se servent de cette page pour annoncer les funérailles ou encore laisser des messages de condoléances.





A noter que ce "contact légataire" ne pourra pas vraiment se connecter à votre compte et ne pourra pas supprimer vos anciennes publications. Il pourra cependant télécharger une copie de vos données, sauf vos messages privés.


Pour ajouter un contact légataire :

  • Cliquez sur en haut à droite de Facebook.

  • Sélectionnez Paramètres et confidentialité, puis cliquez sur Paramètres.

  • Cliquez sur Paramètres de commémoration.

  • Saisissez le nom d’un ami dans Choisissez un(e) ami(e) et cliquez sur Ajouter.

  • Pour informer cette personne qu’elle est désormais le contact légataire de votre compte, cliquez sur Envoyer.


Gérer le compte de la personne décédée


Sur Instagram

Il est possible, si vous voyez sur Instagram le compte d’une personne décédée, d'envoyer une demande pour que ce compte soit transformé en compte de commémoration. Instagram essaye alors d’empêcher la diffusion de toute référence au compte commémoratif susceptible de bouleverser la famille et les amis de la personne décédée. La plateforme prend également des mesures pour protéger la confidentialité de ses données en sécurisant son compte.


Si vous êtes un membre de la famille proche du défunt, vous pouvez demander la suppression du compte. Pour cela, il faudra fournir une preuve attestant que vous êtes bien un membre de la famille proche de la personne décédée, telle que :

  • L’acte de naissance du défunt.

  • L’acte de décès du défunt.

  • Un certificat légal prouvant que vous êtes le représentant légitime du défunt ou de ses biens.

Signaler le compte d'une personne décédée


Sur Google

Google vous laisse la possibilité de choisir, de votre vivant, un temps d’inactivité après lequel le compte sera déclaré comme inactif puis pourra être supprimé. Vous pouvez également désigner dix personnes "héritiers" qui pourront avoir accès à votre profil après votre mort et paramétrer les données (celles qui sont liés aux applications Google comme Gmail ou encore Youtube) que chaque contact choisi pourra supprimer.



Informations relatives aux personnes décédées


Sur Twitter

Pour Twitter, il faudra qu'un de vos proches présente un certificat de décès pour avoir la possibilité de supprimer vos données.


Informations relatives aux personnes décédées

Formulaire de désactivation


Sur LinkedIn

Si vous en avez l'autorisation, vous pourrez soit transformer le profil du défunt en compte de commémoration, soit le fermer.


Si vous n'avez pas cette autorisation, alors vous aurez besoin des informations suivantes pour envoyer votre demande :

  • Le nom complet du membre

  • Le lien ou l’URL de son profil LinkedIn

  • Votre relation

  • L’adresse e-mail de ce membre

  • La date de son décès

  • Un lien vers un avis de décès

  • Lettres de l’administration

  • Lettres testamentaires

  • Lettres de représentation

  • Toute autre décision judiciaire désignant le demandeur comme représentant autorisé de la succession du membre décédé

Informations relatives aux personnes décédées


Sur Snapchat

Snapchat demandera à vos proches une copie du certificat de décès officiel pour la suppression de votre compte.


Formulaire de demande




Sur TikTok

Sur TikTok, rien n'est précisé concernant les comptes inactifs. Pour le moment, rien ne différencie les comptes des morts de ceux des vivants. Il n'y a pas d'option de commémoration et aucune possibilité d'informer que le propriétaire du compte est décédé. Seul celui qui a ouvert le compte ou une personne ayant accès à ses informations de connexion peut demander une suppression définitive.


Dans la vie virtuelle comme dans la vie réelle, il est donc nécessaire de prévoir sa disparition. Cela enlèvera un poids à votre famille dans une période de deuil qui sera déjà très difficile à vivre pour elle. Pensez donc à soulager vos proches en adhérant à un contrat prévoyance mais aussi en préparant votre mort numérique. Pour cela, désignez des personnes de confiance qui pourront gérer cela après votre mort et ne postez pas n'importe quoi n'importe où tout au long de votre vie. Il sera parfois très difficile de faire disparaître la totalité de vos traces.


Articles précédents :


Quels textes pour rendre hommage à la personne disparue ?

Quelles chansons choisir pour des obsèques ?

bottom of page